Pages

vendredi 7 janvier 2011

Iran, années 70. 1bis.Téhéran, rue du Paradis. Annexe

En furetant sur le site de l'INA, je suis tombé sur des images de la pose de la première pierre des nouveaux bâtiments du lycée Razi où j'ai enseigné. Ce reportage réalisé lors du voyage du général de Gaulle en Iran en 1963 dure 6 minutes. Cette durée paraît invraisemblable à notre époque de sujets d'actualité d'1'30 et peut exaspérer le zappeur contemporain. Elle a l'avantage de permettre de scruter l'image, à la périphérie de ce qui intéressait le cameraman et qui ne nous intéresse plus beaucoup, d'y découvrir des détails précieux sur la vie du temps.

C'est aussi parce que le sujet relatif au lycée Razi n'intervient qu'en 2ème position après un reportage, aujourd'hui hallucinant, sur la messe donnée à l'ambassade de France pour le général de Gaulle. On comprend le message : les chrétiens peuvent pratiquer leur religion en cette terre d'Islam, grâce au régime laïc du Shah.

On peut y lire aussi sans doute un message subliminal, constant dans l'histoire des hommes : pour délimiter leur territoire, les hommes se servent des marqueurs physiques de leur religion. Peut-être vous souvenez-vous ou avez-vous vu sur Internet ces images, autrement incompréhensibles, d'aumôniers parachutés sur Dien Bien Phu avec leur autel portatif ? ou de l'opposition de la Genève protestante à la transformation d'un temple en église catholique, le temps des négociations franco-suisses, lors des Révolutions de Genève (cf Mes ancêtres Dufour étaient protestants 3ème partie).

Mais retour au lycée Razi et place aux images. On verra que le journaliste a été suffisamment impressionné par l'étendue de la ville pour considérer que le lycée n'est pas à Téhéran !


retrouver ce média sur www.ina.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire